dimanche 28 mai 2017

Grièvement blessé par arme à feu: le tireur en fuite

Un homme de 20 ans a été blessé par balle en pleine rue, samedi vers 19h30, à Illkirch-Graffenstaden. Il a été atteint au thorax. L'auteur du coup de feu est en fuite.

Les sapeurs-pompiers ont été alertés samedi vers 19h30. Un homme venait d'être blessé par arme à feu route d’Eschau à Illkirch-Graffenstaden.
La victime présentait une plaie par balle au thorax. Le jeune homme âgé de 20 ans a été évacué conscient vers le CHU de Strasbourg-Hautepierre.
La police a immédiatement gelé le site et établi un périmètre de sécurité. Un véhicule se trouvait encore sur les lieux. Le parquet a confié l'enquête à la brigade criminelle de la direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Strasbourg.
Les circonstances demeurent floues à ce stade. Les faits se sont déroulés en périphérie d'Illkirch, à proximité de la ballastière, dans une zone avec peu de passage. Aucun témoin direct n'a pu être entendu. Il pourrait s'agir d'un différend qui a mal tourné. Les investigations se poursuivent pour identifier l'auteur du coup de feu
Secteur de Strasbourg Sudhttp://www.dna.fr/edition-de-strasbourg/secteur-de-strasbourg-sud

vendredi 26 mai 2017

Médillac (16) : un mort dans l’incendie d’un pavillon

L’homme a été retrouvé mort dans la maison. Une femme et quatre enfants ont été évacués.

Peu avant 2 heures dans la nuit de jeudi à vendredi, les pompiers ont été appelés suite à l’incendie d’un pavillon de 120 mètres carrés à Médillac, au lieu dit la Petite Gayauderie. Un homme a été retrouvé mort, carbonisé.
Une femme de 31 ans ainsi que son nourrisson ont été transportés au centre hospitalier de Girac, à Angoulême. Les trois autres enfants qui habitaient cette maison entièrement détruite par les flammes ont été pris en charge par d’autres membres de la famille.
L’accident aurait été provoqué par l’homme de 36 ans à la suite d’une dispute conjugale.
Une vingtaine de pompiers de Chalais, Saint-Aigulin, La Roche Chalais, Blanzac Angoulême et La Couronne sont intervenus. Les gendarmes de la compagnie d’Angoulême sont sur place pour réaliser les constations.
A La UneA La UneA La UneA La Unehttp://www.sudouest.fr/charente/angouleme/

jeudi 25 mai 2017

On en sait plus sur le cambriolage qui a tourné au meurtre à la Tourrettes-sur-Loup

Un homme de 25 ans a été tué par arme à feu dans la nuit de mercredi à jeudi 25 mai, vers 4 heures, dans un quartier tranquille de Tourrettes sur Loup, en pleine campagne. Il tentait de cambrioler une villa. Le propriétaire a tiré
Il était un peu plus de 4 heures du matin, ce jeudi. Un couple de Suisses en vacances est réveillé par des bruits d'effraction: quelqu'un essaie de pénétrer dans leur villa.
Le propriétaire, qui détenait une arme de poing dans sa table de nuit, s'en empare. Il se retrouve face à un homme cagoulé et ganté, se sent menacé et tire. Le cambrioleur est touché. Il semble prendre la fuite dans la nuit.
Appelés par les propriétaires de la maison, les pompiers et les gendarmes sont sur place dans le quart d'heure. Les sauveteurs trouvent le blessé affaissé sur une restanque. Ils ne peuvent rien face à la gravité de la blessure: le jeune homme décède sur place.
Les faits se sont déroulés au 800 chemin du pré neuf, en amont de la salle des fêtes du village, du côté de la route de Vence. Une luxueuse résidence secondaire, en pleine campagne, non loin d'une école maternelle.
Où en est l'enquête?
L'enquête est menée par la brigade des recherches de Grasse, avec l'appui de la section de recherches de la gendarmerie de Fréjus. Le substitut du procureur était sur place, l'auteur présumé des coups de feu est entendu en garde à vue qui pourra durer 48 heures.
L'enquête qui est ouverte est double, pour flagrant délit de meurtre et tentative de vol.
Le corps sera autopsié.
Les questions juridiques qui se posent
En premier lieu, la question de la présomption de légitime défense se pose.
Une bombe lacrymogène a été retrouvée sur place. Le propriétaire qui se sentait menacé au point de tirer l'a t il prise pour une arme à feu? Le cambrioleur était il seul ou pas?
Tourrettes sur Loup est une commune où les résidences secondaires, souvent luxueuses, sont nombreuses. L'an dernier, 19 cambriolages ont été recensés. Mais jamais avec d'aussi graves conséquences.

Faits-Divers             http://www.nicematin.com/sujet/faits-divers       

mercredi 24 mai 2017

Accident mortel de Bidart (64) : le pilote condamné à du sursis

Le 18 août 2016, le deux-roues qu’il pilotait avait dérapé et le passager qu’il transportait était décédé

Mardi, le tribunal correctionnel de Bayonne a condamné un jeune homme de 24 ans originaire de Neuilly-sur-Seine, qui avait tué le passager du scooter qu’il pilotait le 18 août 2016 à Bidart, sans posséder le permis idoine.
Le deux-roues avait dérapé et le passager avait été éjecté sur la voie ferrée située une dizaine de mètres en contrebas. Le vingtenaire a écopé de 18 mois de prison avec sursis. Il devra indemniser les victimes.
A La Unehttp://www.sudouest.fr/

mardi 23 mai 2017

Des faux billets découverts lors d'un banal contrôle de police à Echirolles, près de Grenoble

En fin de soirée, ce lundi 22 mai 2017, les policiers de la Bac ont mis la main sur des faux billets lors d'un banal contrôle de circulation à Echirolles.
  Double prise pour les policiers de la Bac.

Peu avant minuit, ce lundi 22 mai 2017, ils interceptent une voiture rue Jean-Pierre Timbaud à Echirolles.

Ils contrôlent le conducteur, âgé de 23 ans. Il conduisait sans permis.

Son passager, âgé de 21 ans, était en possession de 5 faux billets de 20 euros.

Les deux hommes ont été interpellés et placés en garde à vue.

  1. GrenobleGrenoblehttp://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble

dimanche 21 mai 2017

Plongée : un mort à la gravière du Fort à Holtzheim

Un homme de 48 ans a trouvé la mort samedi après-midi à la gravière du Fort à Holtzheim, près de Strasbourg, alors qu’il faisait de la plongée. La victime, de nationalité belge, n’est pas remontée à la surface après être entrée dans l’eau. Ce sont les autres plongeurs présents qui ont donné l’alerte.
Les pompiers, qui sont intervenus peu avant 15h, ont procédé à la réanimation du plongeur et à son transport vers le Nouvel hôpital civil de Strasbourg. Mais l’homme, qui était alors en urgence absolue, n’a pas survécu.
Une enquête a été ouverte à la brigade de gendarmerie de Geispolsheim, avec l’appui technique de la compagnie fluviale. Le parquet de Strasbourg a ordonné une autopsie pour déterminer les causes exactes du drame, qui s'apparente à un accident de plongée.
Fil Infohttp://www.dna.fr/actualite/fil-info

samedi 20 mai 2017

Tentative de meurtre près de Bordeaux : quatre suspects arrêtés au saut du lit

Mercredi, les gendarmes avaient planifié une vaste opération à Sainte-Eulalie dans le cadre d’un dossier de tentative de meurtre.

Ce devait être un dimanche après-midi tranquille. Une virée à scooter, une toile, un moment entre copains. Le 22 janvier dernier a pourtant viré au cauchemar pour un jeune habitant de la presqu’île d’Ambès. En sortant du cinéma Grand Écran de Sainte-Eulalie (Gironde), il n’a pas retrouvé son scooter et a tout de suite compris que le deux-roues avait été volé.
Se retrouvant sans moyen de transport, il a appelé ses proches. Deux membres de sa famille l’ont rejoint mais, avant de rentrer, ont entrepris de chercher le scooter. Ils n’ont pas tardé à le reconnaître dans une rue de Sainte-Eulalie. Il était piloté par un jeune qui, pris en chasse, les a conduits jusqu’au quartier de Loume à Sainte-Eulalie.
Le propriétaire du scooter et ses proches avaient la ferme intention de récupérer le deux-roues. Mais ils ont été pris à partie par une vingtaine de riverains et se sont vite retrouvés en infériorité numérique. Aux insultes, ont succédé les coups de poing et de pied. Dans la bagarre générale, plusieurs détonations ont retenti, qui ont eu pour conséquence immédiate la dispersion de l’attroupement.

Enquête contre X

« On est passé d’une bagarre classique à une scène de guérilla des cités »
Bilan : trois victimes laissées au sol et grièvement blessées. Le propriétaire du scooter a reçu un coup de couteau au thorax tandis que les deux membres de sa famille ont été blessés par balle. L’un au visage, l’autre dans le dos. Tous les trois ont été transportés aux urgences et admis à l’hôpital. Leurs jours n’étaient pas en danger, mais ils gardent des séquelles physiques et psychologiques de la confrontation.
Une enquête a immédiatement été confiée conjointement aux gendarmes de la brigade de recherches de Bouliac et à ceux de la Section de recherches de Bordeaux. Menées au départ contre X compte tenu de la difficulté à déterminer le rôle de chacun et à identifier les auteurs des coups, les investigations dans le cadre de cette triple tentative d’homicide se sont peu à peu concentrées sur une poignée de délinquants déjà connus des services de justice pour des faits de violence.
Au terme de quatre mois d’une enquête minutieuse, tant technique que traditionnelle, une vaste opération d’interpellation a été conduite mercredi sous les ordres du commandant de la compagnie de Bouliac. À 6 heures pile, quelque 110 gendarmes ont été déployés à Sainte-Eulalie et Béziers où des suspects étaient susceptibles de s’être réfugiés. Des groupes d’intervention d’élite, des équipes cynophiles spécialisées dans la recherche de l’arme du crime, des militaires du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie, des brigades territoriales et unités de recherches de Bouliac et Béziers ont été engagés. L’appui dans les airs de l’hélicoptère de la section aérienne de gendarmerie (SAG) de Mérignac, équipé de caméra thermique et autres gadgets, a en outre rendu hasardeuse toute tentative de fuite.
Quatre personnes ont été interpellées sans heurt et placées en garde à vue. Trois ont été mises en examen et une a été placée en détention provisoire. L’enquête se poursuit sur commission rogatoire. « Cela va être difficile », prédit Me Alexandre Novion, avocat d’un des mis en cause. « Il va falloir reconstruire toutes les étapes de quelque chose qui commence comme une bagarre classique et finit en guérilla des cités. Ce sera complexe de désimbriquer tout cela. »
A La Unehttp://www.sudouest.fr/

vendredi 19 mai 2017

Strasbourg: alerte à la bombe dans une école

Une alerte à la bombea eu lieu ce matin dans une école de Strasbourg, selon France Bleu Alsace. L'école Erckmann-Chatrian a été inspectée par la police et des démineurs, la sécurité civile était aussi présente.

Les enfants déjà présents ont été évacués et mis en sécurité dans le gymnase. La directrice de l'école aurait reçu des appels de menaces, selon des parents d'élève cités par la radio publique. 
  1. Flash Actuhttp://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

mercredi 17 mai 2017

La voiture fait des tonneaux : deux blessés

Le conducteur d’une voiture a perdu le contrôle de son véhicule la nuit dernière vers 3 h 30, alors qu’il circulait rue de Wolfisheim à Lingolsheim. La voiture a quitté la route et effectué plusieurs tonneaux avant de s’immobiliser. Le conducteur de 31 ans, victime d’une fracture ouverte du fémur gauche, a été pris en charge par les pompiers, puis transporté en urgence absolue au centre hospitalier de Hautepierre. Son passager, âgé de 35 ans, légèrement blessé, a également été pris en charge puis transporté au centre hospitalier de Hautepierre.
Faits divershttp://www.dna.fr/faits-divers

lundi 15 mai 2017

rois cambrioleurs pris en flagrant délit à La Palme

Un dispositif de gendarmerie a été mis en place à La Palme. De nombreux véhicules ont fait irruption dans le quartier haut de la commune aux environs de 16 heures, samedi. Un hélicoptère était en position stationnaire au-dessus de la rue des Montpellières et du chemin des Costes. L'alerte avait été donnée par les habitants d'une villa qui auraient surpris trois hommes en train de cambrioler leur résidence. Très rapidement, le secteur a été bouclé par les gendarmes. Le butin semble maigre puisque les mis en cause auraient eu le temps de dérober un ordinateur avant de prendre la fuite. Les trois hommes ne sont pas allés bien loin. Ils ont été interpellés et placés en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie. Hier soir, ils étaient toujours en audition. Dans ce trio, l'un serait sous contrôle judiciaire et un autre ferait l'objet d'un sursis mise à l'épreuve. Dans la voiture utilisée par les suspects, des objets provenant d'autres cambriolages auraient été retrouvés dans le coffre. Selon le parquet de Narbonne, les trois hommes pourraient être jugés aujourd'hui en comparution immédiate.
Carcassonnehttp://www.ladepeche.fr/communes/carcassonne,11069.html

dimanche 14 mai 2017

Des coups de feu dans le centre ville d’Elne : un blessé dans un état grave

Ce samedi après-midi, un homme d’une cinquantaine d’années s’est fait tiré dessus lors d’une bagarre dans le centre ville d’Elne, dans les Pyrénées-Orientales. Il a été transporté dans un état grave à l’hôpital de Perpignan. Le tireur a été arrêté
  Un homme âgé d’une cinquantaine d’années a été transporté dans un état grave à l’hôpital de Perpignan. Il a été blessé par balles dans le centre ville d’Elne après qu’une bagarre ait éclaté. Un autre homme âgé d’une quarantaine d’années est plus légèrement blessé. Le tireur a été placé en garde à vue.

La scène s’est déroulée rue Nationale, à proximité d’un bar. Deux hommes auraient commencé à se disputer puis à se battre, un troisième tente d'intervenir et de les séparer. C'est là que l'un d'eux sort une arme et tire à 5 reprises en direction des deux autres.

Le tireur a été rapidement interpellé et placé en garde à vue. Il reconnait avoir tiré, mais ne donne pas plus d'explications.

Une enquête a été ouverte pour tentative d'assassinat. Le caractère prémédité a été retenu par le parquet, car le tireur s'est rendu sur les lieux avec une arme chargée

  1.             
  2. Perpignanhttp://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/pyrenees-orientales/perpignan

samedi 13 mai 2017

Samadet (40) : un pêcheur retrouvé mort dans le Gabas

Un homme de 66 ans est décédé hier alors qu’il était parti pêcher. Il a été retrouvé dans l’eau par l’un de ses beaux-frères

Un Samadétois de 66 ans a perdu la vie vendredi alors qu’il pêchait au bord du Gabas, la rivière qui borde la commune, au nord.
Il avait laissé un mot à son épouse pour la prévenir de son absence, lui indiquant où il était. Ne le voyant pas revenir, elle est partie le chercher. Sa voiture était bien là, mais il ne répondait visiblement pas à ses appels. Elle a donc prévenu ses deux frères pour aider à retrouver le pêcheur. Il était environ 20h25 lorsque l’un d’eux l’a découvert dans l’eau. 
Chute ou malaise ? Les circonstances de la mort de ce sexagénaire retraité ne révélaient en tout cas rien de suspect.
A La Unehttp://www.sudouest.fr/

jeudi 11 mai 2017

Périgueux : grièvement blessé dans une bagarre partie… d’une bassine d’eau sale

L’homme a été frappé durant la nuit à son domicile par un voisin. Il est grièvement blessé à la tête

Dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 mai, un Périgourdin de 36 ans a été évacué d’urgence par hélicoptère à l’hôpital de Bordeaux après avoir été grièvement blessé lors d’une rixe. Son agresseur a été interpellé et placé en garde à vue au commissariat.
Les faits se sont déroulés aux alentours de 2 heures, dans un immeuble insalubre de l’avenue du Maréchal-Juin. Selon les premières auditions, une dispute consécutive à un problème de plomberie serait à l’origine de l’agression.
Au deuxième étage, la victime a vidé l’eau sale d’un évier bouché par la fenêtre. Le liquide serait tombé sur la tête du voisin du dessous. Ce dernier serait ensuite venu proposer ses services pour résoudre le problème de tuyauterie. Les deux individus ont ensuite bu un verre, mais pour une raison indéterminée, le ton est monté.

En sang sur son lit

L’occupant se serait saisi d’un objet pour menacer son hôte. Ce dernier aurait cependant réussi à le désarmer avant de le frapper avec un objet contondant et à coups de pieds. L’agresseur, un homme de 28 ans, connu pour quelques antécédents judiciaires anciens, a tenté de prendre la fuite avec un vélo, mais la police, alertée par un voisin, a réussi à l’interpeller au bas de l’habitation.
Sa garde à vue a été prolongée mercredi et le parquet a annoncé qu’on pourrait s’acheminer dans la journée vers l’ouverture d’une information judiciaire.
La victime, qui a été découverte en sang sur son lit, souffre de graves lésions, notamment au crâne.

A La Unehttp://www.sudouest.fr/

mercredi 10 mai 2017

Belin-Beliet (33) : un accident mortel et des bouchons monstres

Une déviation a été en place pendant six heures entre les échangeurs 20 et 21 sur l’autoroute A63, suite à deux accidents dont un mortel

Ce mardi, à 9h30, s’est produit un accident mettant en cause deux poids lourds, l’un espagnol, l’autre portugais, circulant sur l’A63 dans le sens Bayonne / Bordeaux. L’accident s’étant produit au niveau de l’échangeur 22 à Salles. La collision a fait trois blessés dont un grave qui a été évacué au pôle santé d’Arcachon
L’accident a provoqué de forts ralentissements. A la suite, à 9h45, un deuxième accident est survenu sur le même axe et dans le même sens entre les échangeurs 20 et 21 à Belin-Beliet. Deux camions espagnols se sont percutés. La cabine du second camion est venue s’encastrer dans le chargement, des barres de fer, que transportait le premier poids lourd. Le chauffeur est décédé.
Les deux accidents ont provoqué de très forts ralentissements sur l’axe autoroutier, une déviation était en place jusqu’à 15h30. 
L’axe est désormais ouvert à la circulation, sur une voie seulement, des bouchons sont à prévoir notamment à l’entrée de Bordeaux.
A La Unehttp://www.sudouest.fr/

mardi 9 mai 2017

Eysines (33) : il frappe sa nièce à coups de pala

Il voulait la punir de lui avoir dérobé 70 euros

C’est une voisine, entendant des cris, qui a alerté la police, samedi soir. Arrivés sur place, à Eysines, les agents ont découvert une scène de violence.
Pour punir sa nièce – une ado de 14 ans qui lui avait dérobé 70 euros pour s’acheter un portable – un homme de 50 ans l’a frappée avec une raquette de pala, lui a mis un sac plastique sur la tête et l’a enfermée dans les toilettes.
Interpellé, le quinquagénaire a été placé en garde à vue et devra répondre de « violences aggravées » devant le tribunal correctionnel. L’adolescente s’en sort avec une ITT (Interruption temporaire de travail) de moins de huit jours
A La Unehttp://www.sudouest.fr/

lundi 8 mai 2017

Rouen : un corps découvert dans la Seine

A 13h00 ce lundi 8 mai 2017, un corps était encore dans l'eau de la Seine, entre la rive gauche et l'île Lacroix. Avant d'être remonté et emmené par les pompiers, les premières constatations et relevés de traces et d'indices étaient effectués par les spécialistes de la police.

La découverte a eu lieu en fin de matinée. Avant d'en savoir plus (une communication devrait être faite en fin d'après-midi), on ne peut s'empêcher de faire un rapprochement avec la disparition de Samir Chaouki, un jeune Rouennais de 28 ans qui n'a plus donné de nouvelles à ses proches depuis le soir du samedi 29 avril.

  1. Des appels à témoins et des recherches avaient été lancées depuis par ses proches, puis par la police. Jeudi dernier un hélicoptère de la gendarmerie a survolé la Seine…

    Le 30 avril, lors des des 24 Heures Motonautiques, la chute d'un homme à la Seine avait été entendue. Le départ de la course avait été retardé pour permettre des recherches le long du fleuve.
    En vain…
    Rouenhttp://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/metropole-rouen-normandie/rouen

dimanche 7 mai 2017

Oise : une douzaine de personnes séquestrées au cours d’un hold-up

Quatre malfaiteurs cagoulés et armés ont braqué vendredi soir un magasin E.Leclerc à Lassigny

Une douzaine de personnes ont été séquestrées par au moins quatre malfaiteurs cagoulés et armés vendredi soir dans un magasin E.Leclerc à Lassigny (Oise), a-t-on appris ce dimanche auprès du parquet de Compiègne.
Les voleurs se sont emparés du contenu du coffre, soit plus de 15.000 euros, a précisé une source proche du dossier. "Une estimation complète est en cours. Il n’est pas impossible que de la marchandise ait également été volée", a précisé le parquet de Compiègne.
Vers 20h, "les individus ont enfermé la douzaine de personnes présentes dans une pièce", selon le parquet. Parmi les personnes séquestrées figuraient des employés du magasin, le directeur et plusieurs clients, dont au moins un enfant. Leurs téléphones ont été volés par les malfrats, afin d’interdire tout appel vers l’extérieur.

Sortis par le faux plafond

Les bandits ont pris la fuite à bord d’une voiture de grosse cylindrée. Les personnes séquestrées ont plusieurs minutes pour se libérer, en se frayant un chemin dans le faux plafond. Il était environ 21h00 lorsque les gendarmes ont été alertés.
Il n’y a pas eu de blessés. "Les victimes sont extrêmement choquées. Toutes seront vues par un médecin afin de déterminer le préjudice psychologique", a informé le parquet de Compiègne. L’enquête a été confiée à la Section de recherches de la gendarmerie d’Amiens (Somme). "Les individus n’ont pour le moment pas été identifiés", selon le parquet.
A La Unehttp://www.sudouest.fr/

samedi 6 mai 2017

Violences urbaines après la mort d'un jeune dans l'Essonne

La mort d'un adolescent de Massy (Essonne), qui a percuté un bus en tentant d'échapper à la police sur son quad, a provoqué des violences urbaines dans cette ville de banlieue parisienne vendredi soir.
Le jeune homme de 17 ans circulait sans casque dans la ville limitrophe d'Antony (Hauts-de-Seine) en fin d'après-midi, lorsqu'il a été repéré par des agents de la Brigade anti-criminalité (BAC). Les policiers se sont dirigés vers lui "à pied pour le contrôler" et l'adolescent a pris "la fuite en les apercevant", a rapporté la procureure de la République à Nanterre dans un communiqué.
L'ayant perdu de vue, la patrouille a regagné sa voiture et croisé le fuyard quelques centaines de mètres plus loin. Les fonctionnaires l'ont vu amorcer "à vitesse très élevée" un virage à droite et percuter "violemment" un bus déjà "engagé dans l'intersection", a précisé la procureure, Catherine Denis. Hospitalisé dans un état grave, l'adolescent a succombé à ses blessures dans la nuit.
Ses proches auraient assuré que c'est la police qui l'a percuté et cela aurait entraîné la chute du jeune garçon.
Sa mort a entraîné des violences urbaines vendredi soir autour du quartier du Grand Ensemble à Massy, où le jeune homme habitait, a rapporté une source policière.
Une quarantaine de jeunes ont cassé des vitres, des abribus et ont allumé des feux de poubelles, a-t-elle détaillé. Une section de CRS a été déployée et deux personnes ont été interpellées. Le calme a été rétabli samedi vers 02h00 du matin.
Une enquête a été ouverte pour préciser les circonstances de la mort de l'adolescent. "Les premières constatations montrent que le conducteur était dépourvu de casque" et qu'il circulait sur un engin aux "pneus lisses", selon le procureur.
  1. Flash Actuhttp://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

vendredi 5 mai 2017

Hérault : un homme mortellement fauché par une voiture au camping du Salagou

U n homme grièvement blessé après avoir été percuté par une voiture à Clermont-l'Hérault, ce vendredi 5 mai vers 8h30 au camping du Salagou est décédé. 
Les circonstances de ce drame qui s'est produit ce vendredi 5 mai vers 8h30 au camping du Salagou à Clermont-l'Hérault, sont très floues. Pour une raison encore indéterminée, un homme a été fauché par une voiture devant le camping.

Conducteur interpellé

Selon nos informations, le véhicule Citroën qui semblait sortir de l'établissement, aurait foncé sur un piéton et aurait fini sa course contre un mur, celui de l'ancienne auberge du camping. Grièvement blessée, la personne, apparemment écrasée contre le mur, est décédée sur place, malgré l'intervention des pompiers et du Samu. Le conducteur de la voiture a été interpellé par les gendarmes. 


jeudi 4 mai 2017

Pau : course poursuite entre la police et un jeune de 15 ans au volant d’une voiture volée

A bord du véhicule, se trouvaient trois mineurs. Le plus jeune, âgé de 15 ans était au volant. Il a traversé le centre-ville de Pau à plus de 100 km/h

Dans la nuit de mardi à mercredi, vers 3 heures du matin, un nonagénaire de Montaut a été réveillé par le bruit du moteur de sa Golf 3, garée dans son garage. Trois mineurs âgés de 15 à 17 ans venaient de démarrer la voiture et de s’enfuir avec, après avoir fracturé une fenêtre au sous-sol de la maison
Alertée, la police a rapidement repéré le véhicule en centre-ville de Pau. S’est alors engagé une course-poursuite parfois à plus de 100 km/h. C’est au niveau des Eaux-Vives que les trois jeunes se sont retrouvés bloqués dans une impasse et ont été interpellés sans violence par la brigade anticriminalité. 
Ramenés au commissariat, ils ont reconnu l’ensemble des faits. Les trois jeunes étaient hébergés au foyer éducatif de Montaut depuis seulement deux mois pour deux d’entre eux, et une semaine pour le conducteur. Ils ont été remis en liberté et renvoyés au foyer dans l’attente de leur convocation devant le juge pour enfants. 
A La Unehttp://www.sudouest.fr/

lundi 1 mai 2017

Un homme blessé par balles à Pontcharra, en Isère

Un homme de 45 ans a été gravement blessé par balles dimanche 30 avril 2017 à Pontcharra, en Isère. Les circonstances de faits n'ont pas encore été déterminées. 
  1. Un homme de 45 ans a été blessé par balles dimanche 30 avril 2017 avenue du Granier à Pontcharra, en Isère.

    Il a reçu quatre balles : deux au thorax et deux à la jambe. Pris en charge par les pompiers, il a été transporté au CHU Grenoble Alpes.

    Les circonstances des faits n'ont pas encore été déterminées.
    Isèrehttp://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere