dimanche 3 septembre 2017

Un militaire habsheimois disparaît en Sologne

Un appel à témoin a été lancé par la gendarmerie après la disparition d’un militaire. Laurent Gross, un Habsheimois de 30 ans, officier du 41e RT de Douai (Nord) a disparu fin juillet. Sa trace se perd à Salbris, en région Centre.
Ce capitaine de 30 ans n’a pas rejoint sa nouvelle affectation et surtout n’a plus donné aucun signe de vie depuis le 30 juillet dernier. Il était en poste au 41e régiment de transmissions de Douai, une unité qualifiée de sensible car chargée de gérer les systèmes informatiques des postes de commandement en opération, aussi bien à partir du réseau hertzien que satellitaire.
Saint-Cyrien habilité secret-défense, le célibataire avait quitté Douai par le train, le dimanche 30 juillet, lors d’une permission. Le mardi 1er août, il était censé rejoindre son nouveau régiment, un état-major situé sur le mont Valérien, dans les Hauts-de-Seine. Mais le 1er août, il manquait à l’appel.
Aujourd’hui, l’armée s’inquiète de la disparition de l’un des siens. L’homme ne passe pas inaperçu, avec sa silhouette massive (1,87 m pour plus de 100 kg) et ses yeux d’un bleu profond. Ses proches décrivent un mathématicien de bon niveau, doublé d’un « geek », amateur de jeux en réseau.

La disparition, signalée par son unité, a été jugée suffisamment inquiétante pour qu’un avis de recherche soit diffusé dans plusieurs départements, notamment à Salbris, un bourg du Loir-et-Cher où Laurent Gross aurait été localisé pour la dernière fois.

Toute personne ayant des informations concernant le capitaine Gross peut appeler au 06 89 98 84 07 ou contacter les services d’enquête par mail à l’adresse suivante : sr.versailles@gendarmerie.interieur.gouv.fr
>Faits divershttp://www.dna.fr/faits-divers

samedi 2 septembre 2017

Grenoble: Un bébé abandonné dans le tramway

Panique, folie passagère ou troubles psychiatriques ? La police de Grenoble devra faire la part des choses après avoir pris en charge un bébé laissé seul dans une rame de tramway grenobloise.

Le père retrouvé grâce à la videosurveillance

Ce jeudi vers l’heure du déjeuner, des adolescents se trouvent sur la ligne E du tramway rapporte le Dauphiné Libéré. Ils sont intrigués par une poussette dans laquelle se trouve un enfant d’environ un an, sans parent ni proche à ses côtés. La police alertée, l’enfant est récupéré.
Ce sont les images des caméras de surveillance du tramway qui ont permis aux forces de l’ordre grenobloises de déterminer que l’enfant était monté avec un homme qui, quelque temps plus tard, a quitté la rame en abandonnant la poussette et le bébé.

Les enfants retirés au couple

Des documents d’identité découverts dans la poussette ont aussi permis l’identification du père du nourrisson : un homme de 30 ans qui souffrirait de troubles psychologiques. Il a été retrouvé errant dans le centre-ville grenoblois et placé en garde à vue

            
  • enfanthttp://www.20minutes.fr/dossier/enfant

mardi 29 août 2017

Vidéo Un canadair heurte une péniche dans le port de Vallabrègues (Gard)

L 'avion intervenait sur un feu de forêt à Collias, près de Nîmes. L'incident n'a pas fait de blessé mais les images, publiées sur Youtube, restent impressionnantes.
Grosse frayeur dimanche 27 août en fin d'après-midi à Vallabrègues dans le Gard : un canadair a heurté au niveau du mât une péniche pendant qu'il effectuait un ravitaillement dans le port. L'avion intervenait sur un feu de forêt à Collias, près de Nîmes. L'incident, très rare, n'a pas fait de blessé mais les images, publiées sur Youtube, restent impressionnantes. D'après nos informations, les images ont été tournées par des touristes australiens en vacances sur les rives du Rhône. 

Deux enquêtes sont ouvertes : la première par le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) ; la seconde, administrative, par l'inspection générale de la Sécurité civile. Le ministère de l'Intérieur entend suivre de près les investigations.*

Le pilote et le copilote suspendus à titre conservatoire

Pour le lieutenant colonel Bernier, chef du bureau communication de la direction de la sécurité civile : "le Canadair est endommagé au niveau de l'aile, il sera indisponible pour plusieurs semaines, il y a eu des projections sur deux bateaux, heureusement sans faire de blessé. Il s'agit de pilotes expérimentés  et confirmés qui connaissaient bien le plan d'eau. Ils ont réussi  à voler jusqu'à la base de Nîmes. Le pilote et le copilote sont choqués, ils ont été suspendus à titre conservatoire et vont être examinés par un médecin spécialisé qui doit s'assurer qu'ils sont en capacité de revoler"

VallabrèguesVallabrègueshttp://www.midilibre.fr/gard/nimes/

dimanche 27 août 2017

Coups de feu à Hautepierre : : un blessé hospitalisé

Une fusillade s’est produite samedi vers 20 h, dans le quartier strasbourgeois de Hautepierre, à proximité du centre social et culturel de Hautepierre Le Galet, boulevard Balzac. Un différend entre personnes issues de la communauté arménienne serait à l’origine des coups de feu. Un homme, blessé par balle, est actuellement hospitalisé. D’après la police ses jours ne seraient pas en danger.
Quatre personnes sont actuellement en garde à vue à l’Hôtel de police de Strasbourg. Pour l’heure, la police tente d’éclaircir les circonstances de la bagarre en faisant le tri entre les nombreux témoignages.
Fil InfoFil Infohttp://www.dna.fr/actualite/fil-info

samedi 26 août 2017

Elle fait un AVC et appelle les urgences... qui lui raccrochent au nez

Valérie Roux, infirmière de formation, a fait un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2010. La personne du Samu qu'elle a eu au téléphone lui a raccroché au nez, croyant qu'elle était ivre. Le CHU de Nantes a été condamné à verser plus de 350.000 euros de dédommagements.
Lorsque Valérie Roux, 48 ans, s'est rendue compte de son AVC, elle a tout de suite appelé le Samu de Loire-Atlantique. Le praticien, convaincu que ses problèmes d'élocution et ses fourmillements étaient dus à une consommation d'alcool ou à une dépression, lui a intimé d'aller "se coucher" en lui assurant que "ça ira mieux demain", rapporte le Parisien. Grosse erreur. 
Partiellement paralysée, Valérie Roux a rampé jusqu'à la porte de ses voisins. Elle a fini par être emmenée aux urgences avec une heure de retard. "Ces traumatismes crâniens répétés ont pu jouer un rôle délétère sur l'évolution de l'AVC", ont indiqué les experts mandatés dans l'affaire. 
Lourdement handicapée
Alors qu'elle était infirmière depuis vingt ans au centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelles de Pen-Bron, elle se retrouve aujourd'hui secrétaire administrative à temps partiel. 
Valérie Roux a du subir dix-huit mois de rééducation, doit suivre un traitement à vie et se rend chez son kinésithérapeute une fois par semaine. Lourdement handicapée, elle a besoin de l'assistance d'une aide ménagère, à raison de deux heures par jour. 
Les juges du tribunal administratif de Nantes ont estimé que 30% des conséquences de l'AVC de Valérie sont imputables au comportement du Samu.  "Il résulte [...] des rapports des experts [...] que l'intervention de l'assistant de régulation médicale et du médecin régulateur [...] a été totalement inadaptée. Les propos tenus [...] ont été totalement dépourvus d'humanité: le premier s'est limité au strict interrogatoire administratif et le second a spontanément orienté l'interrogatoire sur la dépression et la prise d'alcool. Un interrogatoire correctement effectué aurait permis de suspecter le problème neurologique et aurait évité l'erreur concernant l'heure de début des symptômes", a dénoncé le tribunal. 
En plus des 350.000 euros de dédommagements, le CHU de Nantes et son assureur devront verser plus de 65.000 euros à la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) de Loire-Atlantique pour les frais de santé engagés pour Valérie Roux. 
Faits-Divers             http://www.nicematin.com/sujet/faits-divers

vendredi 25 août 2017

Choc frontal: une conductrice grièvement blessée

Un choc frontal entre une voiture et une camionnette s’est produit tôt ce matin vers 5 h 45 à Berg, sur la RD 1061 en direction de Drulingen. Le conducteur de la camionnette, légèrement blessé, a pu sortir du véhicule par ses propres moyens. Gravement blessée et inconsciente, la conductrice de la voiture a dû être désincarcérée par les pompiers, avant d’être évacuée. Outre les pompiers et les gendarmes, le SMUR de Saverne et l’hélicoptère Dragon 67 de la sécurité civile étaient sur place.
L’accident a entraîné la mise en place de deux déviations: dans le sens Drulingen vers Sarre-Union, le trafic était dévié par les D340-D179 et D96 via Berg et Thal Drulingen. Pour le sens Sarre-Union vers Drulingen, il fallait suivre les D96-D8-D55-D340 via Burbach et Wolfskirchen.
En raison des opérations de secours, la route est fermée à la circulation jusqu'à 9h ce matin.

Faits divershttp://www.dna.fr/faits-divers

mercredi 23 août 2017

Encore une grave chute d'un toit

Les pompiers sont intervenus vers 9h30 ce mercredi à Barr pour une grave chute d'un toit, rue Bannscheid, non loin de la gare.
L'hélicoptère de la sécurité civile a été dépêché pour évacuer la victime vers l'hôpital de Hautepierre. Il a été considéré en état d'urgence absolue par les pompiers, mais son pronostic vital n'était pas engagé.
Selon les premiers éléments recueillis, il s'agit d'un accident du travail. La victime est âgée de 55 ans.

Une chute mortelle à Barr vendredi soir

Vendredi soir déjà, un habitant de Barr avait fait une très lourde chute en voulant arracher du lierre sur le toit du garage de son voisin. Il est décédé dimanche. Il avait 56 ans.